Histoires d'amour et de rencontres cauchemardesques

Intro · Teaser

Les histoires d’amour finissent mal (…en général), c’est ce que dit la chanson. Ça arrive comme ça, du jours au lendemain où bien les sentiments s’effritent lentement, jour après jours, mais quand l’histoire tourne au vinaigre, pour certain c’est vraiment l’enfer. Rien ne va plus, on s’aimait on se déteste, c’est le cauchemar éveillé, les coups bas, les engueulades.

Une vie ratée

Je me lance, même si cela me parait tellement commun de raconter son histoire. La mienne est plutôt banale mais ses séquelles persistent depuis toutes ces années.

Je n’ai jamais vraiment vécu d’histoire d’amour, et pourtant je suis à l’aube de mes 35 ans.
Je vis seule, dans un studio à Paris.
A 28 ans, à un anniversaire, j’ai rencontré Claude (on l’appellera Claude). A l’époque j’adorais être admirée, séduire, m’amuser, mais je n’avais jamais franchi le cap de la relation, pas que je ne le souhaitais pas… mais je rencontrais, on me quittait, avant que quoi que ce soit se passe. Lire La suite… »

commentaires (3)

Quand le meilleur vire au cauchemar

Cette histoire je ne la souhaite vraiment à personne parce que ça laisse un goût plus qu’amer dans la bouche. J’ai passé certains détails parce que tout raconter aurait été beaucoup trop long.

Septembre 2008 : la fin d’un amour, le début d’un autre. Et pourtant, si c’était à refaire…
500 km nous séparaient, et pourtant je ne m’étais jamais sentie si proche de quelqu’un. On avait tout les deux énormément souffert par le passé, on se ressemblait. Du moins je le croyais.
5 novembre 2008, après des heures passés au téléphone, des semaines à s’envoyer des messages, je quitte tout. Je pars le rejoindre parce que je n’ai jamais été aussi sûre de moi. Du moins je le croyais.
Ce que je ne savais pas c’est que ce jour là, je laissais entrer dans ma vie un psychopathe, un mythomane violent. Lire La suite… »

commentaires (1)

Ne pas payer de mine

31 décembre 2009, j’ai rien fêté ce jour là, je suis resté chez moi. J’ai regardé un documentaire sur Michael Jackson et c’est tout.
1 janvier 2010, un message provenant d’une fille qui je ne connaissais pas laissé en commentaire sur Facebook, en espagnol ! (je parle espagnol) genre : « tu joues quel style de musique ? ». Moi j’ai trouvé ça bizarre, je suis musicien mais je ne savais pas qui c’était, pas de contactes en commun, rien, j’ai remarqué qu’elle était mannequin mais je me méfie beaucoup des rencontres sur Internet. Je lui ai répondu en français d’une manière froide : « rock, jazz », tout court.
On se posait et on répondait à une question par jour pendant une semaine. Finalement, j’ai osé lui demander pour se voir dans un bar, elle a choisi le lieu. Je suis un peu rock, décontracté, cheveux longs… Je suis arrivé avec 10 minutes de retard. Lire La suite… »

commentaires (0)