Bonnie Parker et Clyde Barrow

Bonnie Parker et Clyde Barrow
Bonnie Parker et Clyde Barrow

Hiver 1926, Clyde Chestnut Barrow 17 ans est arrêté pour vol de voiture. Il a malencontreusement « oublié » de rendre un véhicule de location.
Clyde est né à Telico au Texas, le 24 mars 1909. Issu d’une famille de fermiers très modestes, il est le cinquième de six enfants. Au début des années 20, poussés par la misère, les Barrow s’installent dans une banlieue insalubre et délabrée de Dallas. Ils vivent sous un wagon quelques temps, puis sous une tente durement acquise. Pendant les 4 ans qui suivent sa première arrestation, malgré un travail légitime, Clyde enchaîne les larcins, vole des voitures, dévalise des magasins mais échappe régulièrement à la police. Finalement, il est condamné et envoyé à la prison d’Easthman au Texas en avril 1930. Abusé sexuellement par son codétenu pendant plus d’un an, il lui fracasse le crâne avec un bout de tuyauterie et le tue. C’est son premier meurtre.

Septembre 1926, la jeune Bonnie Elizabeth Parker, à peine âgée de seize ans épouse son camarade de classe Ray Thornton. Ils quittent l’école.
Née à Rowena au Texas le 1er octobre 1910, Bonnie, son frère et sa petite sœur sont élevés dans la banlieue de Dallas par sa mère et ses grands-parents suite au décès prématuré de son père. C’est une enfant brillante. Les garçons tombent facilement sous le charme de ce petit brin de femme aux cheveux blonds bouclés.
Ray son mari, peut soucieux du devoir conjugal et souvent absent, est arrêté et emprisonné en 1929 après un braquage de banque raté. Bonnie trouve un boulot de serveuse dans un restaurant. Elle rencontre Clyde Barrow pour la première fois en janvier 1930 chez une amie. Ils ont vingt ans, ils sont beaux, le coup de foudre est réciproque.

Clyde est libéré sur parole en février 1932. Fortement marqué par son incarcération et les sévices qu’il a subis, c’est un criminel endurci et revanchard qui prend la liberté. Il ne cherche ni gloire, ni fortune, Clyde veut se venger du système pénitencier qui l’a brisé. C’est seulement peu de temps avant sa mort en 1934 qu’il prendra sa revanche, orchestrant l’évasion spectaculaire de plusieurs détenus de la prison d’Easthman, ses anciens geôliers.
En février 32, il retrouve donc Bonnie, s’associe à Ralph Fults et forment leur premier gang. Ils cambriolent principalement des stations services et des magasins. Clyde est accusé pour la deuxième fois, et certainement à tort, de meurtre, celui de J.N. Bucher gérant de magasin alors que c’est l’un de ses coéquipiers qui est sans doutes responsable. Fults et Bonnie sont capturés. En prison, Bonnie écrit des poèmes pour passer le temps. Elle est relâchée quelques mois plus tard sur décision de justice.

Le rythme des voles à main armée et des crimes s’accélère. Ils font parler la poudre. Clyde et ses hommes n’hésitent pas, ils dégainent et tirent sans somation, plusieurs représentants de l’ordre sont tués. Les jeunes amants se photographient régulièrement, posent et se mettent en scène avec leurs armes comme si tout cela n’était qu’un jeu.

Mars 1933, Buck le frère de Clyde sort de prison, accompagné de sa femme Blanche, ils rejoignent Clyde et Bonnie, c’est le début d’une association diabolique mais éphémère, le gang Barrow. Ils cambriolent pas moins d’une quinzaine de banques, dévalisent des magasins sur un territoire de plus en plus vaste comprenant tous les états limitrophes du Texas.
Les conditions se dégradent, ils évitent les motels et les restaurants de peur d’être reconnu.
Bonnie et Clyde, qui n’a pas perdu son habitude d’emprunter des voitures, vivent au rythme des déplacements imposés par leur cavalcade et se contentent des banquettes de voiture comme couchage.
Buck est tué et sa femme gravement blessée.

Le 1er avril 1934, Bonnie et Clyde assassinent deux jeunes policiers. C’est le crime de trop, le FBI mobilise ses troupes, mène une enquête minutieuse et fini par localiser le couple infernal. L’objectif est sans équivoque, stopper à tout prix la spirale meurtrière, Bonnie Parker et Clyde Barrow doivent être capturés morts ou vifs.
Les policiers renseignés sur les trajets du couple et avertis d’un braquage imminent, mettent en place une embuscade.
Le 23 mai 1934, au petit matin, une Ford V8 traverse la campagne à vive allure. Aux environs de 9h, la voiture est ralentie par un camion arrêté en bord de route, une décharge cinglante de fusil à pompe, tirée des fourrés sur le bas côté, crible le par-brise. Clyde Chestnut Barrow meurt instantanément, touché à la tête. Les policiers arrosent la Ford au pistolet mitrailleur. Dans la carcasse criblée de balles, ils découvrent le corps de Bonnie Elizabeth Parker au côté de son amant.

Dans une Amérique en pleine crise économique, le peuple désabusé s’enflamme pour ces robins des bois qui dévalisent les banques, jouent au chat et à la souris avec les autorités et s’embrassent insouciants, comme si de rien n’était, avec l’arrogance de jeunes amants invincibles. Le mythe doit autant à leur romance qu’à la brutalité de leurs crimes, un mélange détonant d’amour et de violence, une nitroglycérine du cœur qui se consume vite et fort, fascine mais ne laisse aucun doute sur son issue fatale.

Ecrire un commentaire





Tous les champs sont requis. Les commentaires sont modérés avant publication.
Les propos inappropriés ou injurieux seront effacés ainsi que toute forme de spam.